Français 

Annonce Imprimer cette page

Financement de thèse


Posté par : Julien Cegarra,
le 26 Juin 2013



Proposition de bourse de thèse de doctorat en Psychologie Ergonomique : " Qualité de la collaboration pour la prise de décision en situation dynamique : un jeu sérieux autour des maisons intelligentes ".



Date de début de la thèse : Octobre 2013

Financement : allocation doctorale (3 ans), Telecom Paristech (École Doctorale EDITE)
Lieu de réalisation de la thèse : UMR 5141 LTCI, CNRS & Telecom Paris Tech, Paris 13e
Encadrement et contact : Françoise Détienne (DR CNRS, HDR ; UMR LTCI) ; Michael Baker (DR CNRS, HDR ; UMR LTCI) francoise.detienne, michael.baker @telecom-paristech.fr
Profil du/de la candidat(e) : Master 2 en Ergonomie, Psychologie (cognitive, sociale), ou Sciences Cognitives ; aptitude et motivation à travailler en collaboration avec des chercheurs en informatique

Démarche de candidature : veuillez envoyer un cv et lettre de motivation aux encadrants, avant le 15 septembre 2013.



Sujet de la thèse

Le sujet de la thèse s’inscrit dans le cadre d’une collaboration impliquant la psychologie ergonomique et l’informatique « autonomique », au sein de Telecom ParisTech, autour des recherches sur les « maisons intelligentes ». Dans son ensemble, le projet de recherche vise à définir des protocoles de communication, de collaboration et de prise de décision impliquant des êtres humains et des agents artificiels, qui permettent l’optimisation de l’utilisation de l’énergie dans un ensemble de maisons intelligentes, reliées entre elles dans un quartier.
Pour cela, deux thèses de doctorat sont financés à Telecom ParisTech, une en informatique (équipe INFRES) et l’autre (dont il est question ici) en psychologie ergonomique (Département Sciences Économiques et Sociales), liées dans leur mise œuvre grâce à la conception, la réalisation et l’étude conjointe d’un « jeu sérieux ». Celui-ci sera fondé sur une simulation informatique déjà réalisée à l’INFRES, et la réalisation d’une interface personne-machine adaptée au jeu.

La thèse en psychologie ergonomique comportera quatre dimensions : (1) étude des pratiques humaines d’utilisation de l’énergie sur le terrain ; (2) participation à la conception d’un jeu sérieux pour la prise de décision collective en matière d’utilisation d’énergie dans une maison et un quartier, en collaboration avec des chercheurs en informatique ; (3) analyse des processus de collaboration et de prise de décision collective, en relation avec l’utilisation du jeu sérieux ; (4) élaboration de modèles théoriques de la collaboration « hybride », impliquant les êtres humains et des agents artificiels.

Le/la doctorant(e) en psychologie ergonomique recruté(e) sera motivé(e) par l’analyse qualitative-quantitative de corpus d’interactions interhumaines, en relation avec la conception et l’étude des usages des systèmes d’interaction personne-machine, et l’élaboration de modèles de l’activité collective humaine .

Retour

Senior Research Assistant in HF-AUTO (2 posts) | ECSCW Workshop on Francophone Ergonomics and CSCW